10 juin 2015

Pas de Roi d'Espagne aux Jardins des combattants de la Nueve . Lettre à Mme Hidalgo

 CECI EST UNE HONTE ET UN MANQUE DE RESPECT A CES ESPAGNOLS RÉPUBLICAINS, QUI ONT LIBÉRÉ PARIS, MORTS EN DÉFENDANT LA RÉPUBLIQUE ET MORTS POUR NOTRE LIBERTÉ,
Anne Hidalgo, maire de Paris aux côtés du roi d'Espagne Felipe VI et de la reine Letizia lors de l'inauguration du "jardin des combattants de la Nueve" situé le long de la façade sud de l'Hôtel de Ville de Paris, à deux pas de la Seine, rive droite.
L'inauguration par le roi d'Espagne, Felipe VI, et par la maire de Paris, Anne Hidalgo, du jardin des combattants de la Nueve, 
"Un acte insultant à l’égard de tous les combattants républicains espagnols, de toutes les victimes du franquisme"
veuillez trouver ci-dessous le courrier adressé à Madame Anne Hidalgo par la coordination nationale des associations de descendants et amis des exilés de l'Espagne républicaines CAMINAR
"Madame Anne Hidalgo Maire de Paris
Madame la Maire,
Le 3 juin 2015 vous avez inauguré avec le roi d’Espagne, Felipe VI, un jardin en hommage aux combattants de « la Nueve » ces espagnols de la deuxième division blindée entrés dans Paris le 24 août 1944 qui ont contribué à la libération de la capitale.
Il y a quelques mois, le 24 août 2014, dans le cadre des cérémonies de la libération de Paris, à l’issue de la marche en souvenir de « La Nueve » vous avez, lors de votre discours, évoqué le combat de ces hommes et vous avez insisté sur la nécessité que « cette histoire soit dans nos mémoires, parce que ce que les hommes de « la Nueve » ont fait, ils l’ont fait en portant des valeurs humanistes, des valeurs républicaines, leur combat c’était la République… »
Oui leur combat c’était la République et pourtant ce 3 juin, c’est avec un roi héritier de ceux qui ont assassiné la République espagnole que vous leur rendez hommage. Un roi imposé au peuple espagnol qui n’a pas eu son mot à dire après la démission du roi Juan Carlos il y a tout juste un an.
Vous n’ignorez pas qu’en Espagne, à l’heure actuelle, les crimes du franquisme restent impunis, que des symboles franquistes sont toujours présents dans bon nombre de villes. Le roi d’Espagne a-t-il une seule fois rendu hommage aux républicains espagnols dans son propre pays ? A t-il condamné les crimes du franquisme ?
« ¡Caminar ! » coordination nationale d’organisations mémorielles des descendants et amis des exilés de l’Espagne républicaine tient à vous faire part de son indignation et de sa réprobation quant à cet acte insultant à l’égard de tous les combattants républicains espagnols, de toutes les victimes du franquisme.
Veuillez agréer, Madame le Maire, l’expression de nos respectueuses salutations.
Pour le bureau de ¡Caminar !
Eloi Martinez, vice-président
06 62 76 70 31
Coordination « ¡Caminar ! » 30 Boulevard Jean Brunhes, Bât 6, Appt 479 31300 Toulouse
courriel : coordination.caminar@gmail.com "
Associations membres de la coordiantion nationale "Caminar!":
ASEREF (Montpellier) - Ateneo republicano du Limousin - Ay Carmela Bordeaux - IRIS Mémoires d’Espagne (Toulouse) - Memoria andando (Decazeville) - MER 47 (Agen) - MHRE 89 (Yonne) - MER Pau - MERR 32 - Présence Manuel Azaña (Montauban) - Terre de Fraternité (Saint-Girons) - Terres de Mémoires et de luttes (Oloron Sainte-Marie) – NO PASARAN (Frontignan).
Nous avons marqué votre présence comme nous avons pu mais nous l'avons fait . Ni olvido ni perdón

 

blogger templates | Make Money Online